Le Coran, tu t'abreuveras !

captcha 

Nombre de visiteurs

0927023
Today
Yesterday
This Week
Last Week
This Month
Last Month
92
310
2194
780819
10155
12093

 

Biographie_1ePartie

Partager

Biographie du prophète Mohammad

Partie1/6


Par Farid STAMBOULI

I) Introduction :

La biographie du Prophète est la concrétisation de l’Islam et son application dans la vie à travers un modèle exemplaire. Elle aide le musulman à mieux comprendre le Coran, à se pénétrer de son esprit.
Nos pieux ancêtres ont très tôt compilé l’ensemble des faits et gestes du Prophète. Pour eux, la vie du Prophète était indispensable pour comprendre le Livre de Dieu et Ses prérogatives. Elle était un moyen les rapprochant de leur Prophète bien-aimé, de son exemple et de son amour. Nous-mêmes, on ne pourra pas comprendre le Message de l’Islam sans connaître la vie du Prophète.

II) Sa naissance :

1) Ses origines :

Le Prophète appartient au clan de Qoraïsh. Les Qoraïsh sont des arabes descendant d’Ibrahim et d’Ismael, son fils. Ils avaient à leur charge la garde de la Ka’ba, Maison sacrée de Dieu édifiée par Ibrahim et son fils pour l’adoration du Dieu unique. Ils étaient réputés pour leur influence commerciale et l’accueil des pèlerins pendant le pèlerinage. Dieu révélera, plus tard, relatif à cet événement, la sourate Qoraïsh.
Au fil des générations ils avaient remplacé le monothéisme pur d’Ibrahim par de l’idolâtrie.

2) L’année de l’éléphant :

En 570 du calendrier grégorien, Abraha, roi chrétien du Yémen, décida de détruire la Ka’ba sur le dos d’un éléphant. Aux portes de la Mecque, il fut, lui et son armée, lapidé par des nués d’oiseaux envoyés par Dieu.
Cette année, marquée par cet événement, vit la naissance du noble Messager.
Il est mentionné dans le Coran, dans la sourate l’éléphant.

3) La naissance :

Le Prophète vient de la lignée la plus noble des Qoraïsh. Son père s’appelait Abdallah et appartenait au célèbre clan des Banou Hashim. Sa mère, Amina, était réputée pour sa haute moralité. Toute l’ascendance généalogique du Prophète était pure de toute union illicite, fait remarquable à cette époque. Sa naissance fut accompagnée de plusieurs signes. Sa mère n’a point senti les douleurs de l’accouchement ; l’enfant est venu au monde circoncis ; les anges l’ont lavé de toute souillure et l’ont marqué du sceau de la prophétie, sur le dos, entre les épaules ; à cet instant même, une lumière brillante éclaira toutes les contrées environnantes ; le feu sacré des Perses, allumé depuis plus de mille ans, s’est éteint…
Son père mourut quelques semaines avant sa naissance.

III) Sa jeunesse :

1) Son enfance :

Les Mecquois de cette époque avait l’habitude de confier leurs enfants aux tribus arabes du désert afin d’y fortifier leur constitution physique et y acquérir le parlé arabe pur. Muhammed, bien qu’orphelin, fut pris en charge par Halima, d’une famille pauvre des Banou Sa’d, avec qui il passa quelques années. Un événement survint qui bouleversa la vie tranquille de cette famille. Des hommes en blanc, des anges, ouvrirent la poitrine de Muhammad, encore enfant, et lavèrent son cœur en retirant le mauvais penchant intrinsèque à tout homme. Quand l’enfant fut rapporté à sa mère, Aminah l’emmena à ses oncles maternels, à Médine, pour visiter la tombe de Abdullah. Pendant le voyage du retour, sa mère mourut soudainement alors qu’il était âgé de 6 ans. À la Mecque, un autre deuil l’attendait, 2 ans plus tard, celui de son grand-père Abdel Mutaleb. C’est à l’âge de 8 ans qu’il fut confié à son oncle Abou Taleb.

2) Sa jeunesse :

Le jeune Muhammad a dû commencer à gagner sa vie très rapidement ; il a fait, notamment, office de berger. À l’âge de 10 ans, il a accompagné son oncle qui menait une caravane en Syrie. Un moine, appelé Bahira, ayant remarqué un nuage blanc isolé qui suivait la caravane convia les voyageurs. Il reconnut en Muhammad le nouveau et dernier Prophète à qui il fit des recommandations en le mettant surtout en garde contre les juifs. Lorsque le Prophète eut atteint l’âge de 14 ans, il participa à la guerre « de profanation » (el fijjar) aux côtés de ses oncles (il leur distribuait les flèches). Dieu le préserva durant toute cette jeunesse de toutes les immoralités courantes de son époque.

3) Son mariage avec Khadija :

A 25 ans, Muhammad était devenu bien connu pour son intégrité et sa moralité. Une riche veuve, Khadija, âgée de 40 ans, l’employait pour vendre ses marchandises en Syrie. Impressionnée par l’honnêteté de son agent et par sa personnalité hors du commun, elle lui offrit sa main (année 595). Ils eurent quatre filles et trois garçons morts en bas âge. Sa maisonnée fut rayonnante d’affection, de générosité et d’hospitalité.
Suite à une injustice flagrante sur un commerçant venu du Yémen, certains chefs de la Mecque se réunirent et organisèrent un ordre de chevalerie (hilf el foudoul) destiné à défendre l’opprimé. Muhammed prêta serment avec eux, acte dont il garda fierté même après la Révélation.

IV) Ce qu’il faut retenir :

1. A quel clan appartenait le Prophète ?
2. De quels nobles ancêtres descendent les Qoraïsh ?
3. Quel fut l’événement marquant de l’année de sa naissance ?
4. Comment s’appelait son père et sa mère ?
5. Citez quelques signes de la naissance du Prophète.
6. Où et par qui (citer les différentes personnes) fut élevé le Prophète durant son enfance ?
7. Comment le Prophète gagna sa vie dans sa jeunesse ?
8. A quel âge le Prophète se maria avec Khadija ?
9. Qu’est-ce que l’ordre de chevalerie ?
Partager
 

A LIRE EN LIGNE !