Le Coran, tu t'abreuveras !

captcha 

Nombre de visiteurs

0927066
Today
Yesterday
This Week
Last Week
This Month
Last Month
135
310
2237
780819
10198
12093

 
Partager

Les affluents de la foi

Introduction

    Définir L’Imane (la foi) est une tache que le messager d'Allah a effectuée avec beaucoup de soins. D'abord il affirme que L’Imane se situe dans le coeur : « ..L’Imane se loge dans le coeur, les actions le mettent en évidence ». Cette définition est détaillée dans le Hadith de l'ange Djibril (Gabriel) lorsqu'il vint sous sa forme humaine assister à l’assise du messager avec ses compagnons et il lui demanda : «...Renseigne-moi alors sur L’Imane». Le messager répondit : "I'Imane est croire en Allah, Ses anges, Ses livres, Ses messagers, le Jour dernier et croire en la prédestinée la meilleure et la pire". Ensuite le messager d'Allah avance la conséquence pratique de L’Imane qui s'est logé dans le coeur : Les actions.

    Deux situations pathologiques sont à signaler : Une situation où l’on prétend avoir L’Imane sans que celui là jaillisse sur le comportement, une autre situation où les actions sont là, mais leur moteur n'est guère la foi.

    Quelles sont les actions qui témoignent de L’Imane qu'Allah a logé dans nos coeurs? Le messager répond: "I'Imane est constitue' de soixante dix et quelques affluents (branches), le plus haut est la parole': "La Ilaha Illa Allah" (Il n'y a de Dieu qu'Allah). Le moins haut est d'écarter ce qui gêne du chemin des passants et la pudeur est un affluent de la l'Imane". Dans ce Hadith l’échelle des hauteurs s'élève du détail au plus fondamental, de l’occasionnel au permanent, du gestuel au spirituel. L'échelle éducative quant à elle doit répondre à une question très sérieuse: "Comment l'éducateur qu'est le messager d'Allah a inculqué à ses compagnons les affluents de l'Imane de sorte qu'ils sont devenus les meilleurs modèles?". Nous allons essayer de respecter cette échelle éducative lorsque nous allons présenter un à un les affluents de la foi.

    Le discours sur la foi demeure très subjectif si celle-ci n'est pas reliée aux affluents. Les affluents sont des éléments concrets qui permettent au musulman de repérer le niveau de sa foi, aussi bien que son avancement sur le chemin vers Allah.

    Les savants dont Al-Baihaqi ont fixé le nombre des affluents à soixante dix-sept. Ils ont fourni l’effort d'extraire tous les affluents à partir du Coran et des Hadiths. Le Hadith cité ci-dessus, par exemple, montre clairement que la pudeur est un affluent de la foi, ainsi que le fait de répéter l’attestation de foi et d'écarter les choses gênantes du chemin des passants.

    Les affluents que nous avons choisi de vous présenter sont ceux d'un des grands penseurs de ce siècle Abdessalam Yassine. Ils sont au nombre de 79 classés en 10 vertus principales. Ils datent de 1979 mais ils restent valable pour avoir une vision globale de l'Islam et aussi pour avoir des repères pour celui qui veut cheminer vers Dieu.

 

Bibliographie : Abdessalam YASSINE, La révolution à l'heure de l'Islam


Partager
 

A LIRE EN LIGNE !